Poissons blancs d’Alaska

La majorité des espèces de poissons blancs fraient en hiver et au début du printemps dans les eaux du plateau continental de l’Alaska. Les femelles pondent plus de 100 000 œufs qui se dispersent dans les vagues ou adhèrent au fond de l’océan. Une fois écloses, les larves flottent dans les couches supérieures de l’océan. Pendant l’automne, les poissons gagnent ensuite de plus grandes profondeurs.

 

Les espèces les plus importantes


Colin d’Alaska

Bien connu aux quatre coins du monde, le Colin d’Alaska est l’une des espèces de poissons les plus populaires.

Le Colin d’Alaska est capturé en haute mer puis immédiatement transformé. Bien qu’il soit très largement répandu dans le Pacifique Nord et dans la mer de Béring, les réglementations sont très strictes et des contrôles sont fréquemment effectués pour vérifier la préservation de l’équilibre naturel des ressources et pour éviter la surpêche.


Cabillaud du Pacifique

Le Cabillaud du Pacifique est l’un des principaux piliers de l’industrie de la pêche en Alaska. De fait, les autorités publiques portent une attention particulière à la pêche durable et à la protection de cette ressource. Pour capturer le Cabillaud en Alaska, les pêcheurs utilisent des casiers qui sont appâtés puis placés au fond de l’océan pour attirer ce poisson prédateur. Cette méthode permet d’éviter que d’autres espèces ne soient prises dans les mailles du filet, protégeant ainsi la diversité marine.


Flétan du Pacifique

Le Flétan du Pacifique est de loin l’espèce comestible la plus imposante capturée dans les eaux de l’Alaska. Un poisson moyen pèse environ 20 kg mais certains spécimens âgés de 50 ans peuvent atteindre 220 kg. Du fait de son goût fin et parfumé, ce poisson plat est très prisé, notamment dans le secteur de la gastronomie.